Iluminadas Guardianes de la Tierra – Bienvenue dans la vallée des lutins

Le mythe du colibri :

Un jour, selon une légende amérindienne, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! « 

Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. »

L’éveil commence par la conscience

Pendant que j’écris, Gustavo et son beau fils partagent un maté après une grosse journée de travail. Ici, il y a toujours quelque chose à faire, à construire, à réparer, à planter, à récolter, à aimer.

La famille est composée de 7 personnes : Tavo et Caro, leurs enfants : Merlin, Conan et Valentina, le chéri de Valentina et la mère de Caro qui vit sur le terrain voisin. Personne ne touche de salaire et iels sont fiers de ne recevoir aucune aide de l’état. Iels prennent soin de la terre et vivent grâce à elle, au fil des saisons.

Une route de terre sinueuse entre les arbres et les montagnes. Pas de réseau. Entre Villa Allende et Cosquin, sur la gauche, un grand portail blanc.

Quand Gustavo et Caro ont acheté ce terrain, il n’y avait rien à part une forêt épaisse et humide. Iels avaient un rêve, celui de vivre en harmonie. Serrés les uns contre les autres, les arbres étouffent. Le siempreverde, espèce importée et invasive, empêche l’eau de pénétrer en profondeur car ses racines sont superficielles. Il se repend rapidement et tue les espèces autochtones. Mais c’est aussi un arbre au bois noble, parfait pour la construction. Une aubaine pour ces amoureux de la nature qui ont pu s’installer tout en prenant soin de leur environnement.

Tout est pensé pour être le plus durable possible avec les moyens du bord : bioconstruction, toilettes sèches, compost, eau de la source, cuisine et chauffage au bois… Quand la nuit tombe, l’électricité est encore produite par un générateur mais iels espèrent pouvoir rapidement acheter des panneaux solaires, plus écologiques et moins bruyants ! Telles des fourmis, iels se dédient à la préservation et l’aménagement de ce lieu magique dans l’amour et le respect.

Caro offrent des massages chamaniques. Tavo façonne des arcs et des flèches et adore partager sa passion du tir. Leur beau fils produit de la bière à base d’eau de source. Iels cultivent des plantes aromatiques et filent eux même la laine avec laquelle iels fabriquent des ponchos dont même les boutons sont faits maison. Cette famille n’est pas riche mais elle vit dans l’abondance car elle est directement connectée à la force créatrice de la vie qu’elle honore chaque jour. Nous ne sommes pas arrivés ici par hasard !

Un lieu magique

Quand on sort de la foret et que l’on s’approche des habitations dans une nuée de papillons multicolores, l’énergie reste la même, vivante et sauvage. Ces deux adjectifs décrivent aussi assez bien les deux plus jeunes enfants du couple qui connaissent le lieu par cœur. Il suffit de les observer pour voir leur liberté et leur connexion avec la nature. Insouciants, ils savent quelles plantes sont comestibles et de quels animaux il vaut mieux ne pas s’approcher. Le camping se trouve dans ce que l’on appelle la vallée des lutins et Conan et Merlin en font définitivement parti ! Ils savent d’ailleurs où sont les portails de ces êtres magiques et comment en prendre soin.

Mais les lutins ne sont pas les seuls composants de l’atmosphère mystique de la région. Caro et Tavo ont des centaines d’histoires passionnantes à raconter. La quête du Graal s’est étendue jusqu’ici. Quand il se fait tard et que l’on éteint le générateur, le vrombissement assourdissant fais place au ballet silencieux des lucioles qui volent par centaines entre les arbres. et, si vous levez les yeux vers le ciel, vous pourriez peut être apercevoir quelques objets volants non identifiés surgir et disparaître au dessus des montagnes.

L’amour et la paix. C’est ce que l’on ressent quand on passe quelque jours aux cotés de ces gardiens de la terre. Nous avons eu la chance de fêter la nouvelle année avec elleux avec la sensation que nous faisions partis de cette famille, touchante par son unité .
Merci pour tout ce que vous nous avez transmis ❤🙏🏽

Conscients qu’iels ne peuvent pas changer le monde, iels transforment le leur. Pour 100 pesos la journée et 150 si la nuit est comprise, choisir de séjourner chez elleux c’est les aider dans leur projet.  Ça fait du bien de savoir qu’un endroit comme celui-ci existe ! Si vous vous rendez dans ce lieux, cherchez le gardien à l’entrée que seuls les yeux de votre enfant intérieur pourront voir. C’est aussi lui qui vous protégera des serpents !

Serait tu tenté par l’expérience ? Connais tu d’autres endroits authentiques comme celui-ci ?

Et on oublie pas d’aimer, commenter et partager 😉

Merci et à bientôt ❤

2 commentaires

  1. Le voyage se façonne souvent à travers les personnes qu’on y rencontre et ç’est très plaisant de lire dans l’article que tu nous partages que ton expérience va dans ce sens. L’humanité est liée quoiqu’on en pense.
    J’apprécie vraiment la curiosité et l’humilité du voyageur et la portée des messages que tu postes sur ce blog image ce lien qui nous uni tous.
    Merci

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s