Córdoba Capital – Arriver seul.e dans une ville inconnue

Cela fait maintenant 8 jours que je suis à Córdoba, dans la province argentine du même nom, au nord-est du pays.

J’ai suis arrivée de Santa Rosa La Pampa après 9h de bus (1200 pesos). J’étais toute seule avec mes deux gros sacs et je te cache pas que j’étais pas fière. Heureusement, j’avais réservé 5 nuits pour l’équivalent de 25€ dans une auberge de jeunesse (merci Booking.com !!) où j’ai pu facilement me rendre en taxi. Jusque là rien de bien compliqué mais j’étais pas à l’aise, en mode j’ai les mains qui tremblent, je me cogne partout et je suis limite asociale.

48907139_235321150702027_3515954125080625152_n
Ces arbres on dirait un peu ceux dans Blanche Neige mais je les aime bien quand même !

Première étape : réapprendre à cuisiner rien que pour moi

Quand tu es longtemps loin de chez toi, tu ne peux pas te servir du voyage comme excuse pour mal manger (question de santé) ou aller au restau tout le temps (question de budget). Après plusieurs années de vie en colocation, j’ai bien failli mourir de faim avant de capter que je n’attendais personne et que personne ne m’attendait pour manger.  Je suis donc sortie de l’hôtel pour aller faire des courses dans une petite boutique pas loin ce qui est encore une sortie de zone de confort pour moi ! (chacun.e son rythme ahah) Surtout que les cordobeses (habitants de Cordoba) ont un accent bien particulier qui me fait un peu penser à celui des suisses francophones, bref…je comprends pas tout  !

Après avoir mangé, j’ai fait une bonne sieste et à mon réveil ça allait déjà beaucoup mieux. Basique.

48424763_278836279652988_4345630674389041152_n
Bon j’avoue que je me suis quand même laissée tentée par les pizzas de l’hôtel…

Deuxième étape : apprivoiser la liberté

Et maintenant je fais quoi ?

J’ai ressorti mon guide de l’argentine et j’ai feuilleté les pages en entourant les endroits qui m’attiraient le plus. C’était assez fun de pouvoir choisir ce que je voulais sans avoir prendre en compte l’avis d’une autre personne.

J’ai revu un ami rencontré au Pérou qui travaille dans un bar pas loin du centre ville. On est allés y faire un tour. Il y avait un concert et une ambiance survoltée qui semblaient me souhaiter la bienvenue. L’endroit est chaleureux et assez grand avec un étage un peu plus calme où j’ai parlé avec des argentines dont une qui m’a applaudi en apprenant ma nationalité et une autre qui a tenté de communiquer avec moi en me sortant la seule phrase qu’elle connaissait en français : « A quelle heure est le petit déjeuner ? ». Parler la langue du pays ça aide ! Dernier truc cool de la soirée : pouvoir rentrer pile au moment où j’en ai eu envie.

Favela, Fructuoso Rivera 260 Local 21, Güemes – ouvert tous les jours de 19h à 4h

49044876_206677710277735_7594592843323146240_n

J’ai visité le poumon de la ville, le parc Sarmiento, qui compte plusieurs hectares de verdure, un zoo et un parc d’attraction.

48397771_582515778877681_6155848016856088576_n
Là tu te dis que la crème pour le contour des yeux en fait c’est méga important !!

Mais ce que j’ai préféré, c’est me balader à mon rythme dans les rues piétonnes accompagnée de mon appareil photo, prendre le temps de noter les petits détails et m’imprégner de l’ambiance du centre ville.

49055703_351066075718785_4467690200377589760_n
Pas mal la cathédrale !

Troisième étape : se faire des ami.e.s

Finalement, je suis restée 6 nuits à l’Hostel Cordobes et c’était ce dont j’avais besoin pour rencontrer d’autres voyageurs. En tant qu’introvertie, il me faut plusieurs jours pour me sentir à l’aise et nouer de véritables liens. A vrai dire, Paula ne m’a pas vraiment laissé le choix car elle semblait avoir le don de surgir aux moments où je m’y attendais le moins, armée de son irrésistible sourire et de sa douce folie. Elle aussi voyage toute seule et on a pu échanger nos ressentis. Quand je l’ai regardé partir avec son gros sac et sa valise à roulette pleine de cuillères en bois sculpté, j’ai ressenti une petit pincement au cœur mais surtout beaucoup de gratitude !

48425910_1141877279306349_1795733746377293824_n
On y regardant de plus près, les flamants roses n’ont pas l’air commodes !

Bilan

En fait, quand tu voyages tout.e seul.e, à moins de t’isoler intentionnellement dans une cabane perdue au milieu de rien, tu es rarement seul.e. Les gen.te.s viennent plus facilement te parler que si tu étais en duo ou en groupe.

Ça veut pas dire que tu es obligé d’être hyper ouvert en permanence et pote avec tout le monde !

Ça veut dire pas de compromis : tu fais ce que tu veux quand tu veux. Au début c’est limite flippant mais on s’habitue assez vite à l’indépendance !

J’ai finalement été rejointe par Facundo et on va surement continuer à voyager ensemble. Mais je suis contente d’avoir passé ces quelques jours sans ce repère. Je sais que j’en suis capable et, depuis que je l’ai fait, j’ai la sensation que le voyage a vraiment commencé.

49289625_225372758391563_6512570210707308544_n
« On dit que j’ai de belles gambettes! »

Et toi, as tu envie de tenter un voyage en solo ? Qu’est ce qui t’attire ? Qu’est ce qui te retient ?

Et, si tu l’as déjà fait, quelles sensations as-tu ressenti ? 

Si tu as aimé cet article, n’hésite pas à aimer, commenter et/ou partager, ça fait toujours plaisir 🙂

Merci et à bientôt ! ❤

4 commentaires

  1. Je voyage toujours solo quand j’évolue voyage en fait. Même quand (et surtout quand) je suis accompagné d’autres personnes de même nationalité. Je crois que le meilleur moment dans la vie (pour moi) c’est le moment où tu a posé tes valises et que tu sais que « ça y est » la ville est à toi, tu peux aller où tu veux quand tu veux. Toutes les rencontres sont possibles en effet, comme la plus grande (et délicieuse) solitude. Voir le regard des autres (dans les pays où les physiques sont différents du nôtre), goûter de nouvelles saveurs, juste rester la, respirer et après, partager son ressenti. Ce que tu fais très bien. Merci pour ça. T Maxence

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s