Voyage spirituel au Pérou – L’ayahuasca, qu’est ce que c’est ?

La première fois que j’ai entendu parler d’ayahuasca, je regardai un reportage d’Envoyé Spécial. Malgré son coté expérience pour occidentaux en mal de sensations fortes, j’ai tout de suite était intéressé par les dimensions médecine naturelle et chamanisme. La deuxième fois, un ami m’a dit qu’il connaissait une fille qui était allée au Pérou et était revenue différente : « Elle est bizarre. Le problème avec elle c’est qu’elle ne voit plus aucun problème. » Avait-elle atteint un niveau de conscience qui lui permettait d’appréhender la vie avec plus de sérénité ? Je voulais en savoir plus !

L’outil des chaman.e.s

L’ayahuasca c’est d’abord le nom d’une liane. Il y a des milliers d’années, une tribu native de la forêt amazonienne a découvert qu’en l’associant à une autre plante, on peut ouvrir la porte de mondes invisibles et se servir de ce que l’on y apprend pour guérir le corps et l’esprit des hommes. L’ayahuasca est une guérisseuse qui fait voyager les âmes. Le secret à longtemps été gardé par les tribus indigènes mais, face à l’état déplorable de la planète et de ses habitants, les Shipibos ont décidé de rendre les cérémonies accessibles aux personnes extérieures.

19875403_1559834604090466_5812162967136584552_n
La liane torsadée de l’ayahuasca est facilement reconnaissable

La DMT

La DMT est un substance psychotrope puissante. Souvent appelée molécule de l’esprit, elle est produite par la glande pinéale lors des expériences de méditation profonde, des états de conscience chamaniques, des psychoses, de l’émergence spirituelle et des expériences de mort imminente. Beaucoup de plantes en contiennent également. Une fois extraite, elle peut être fumée. Les effets sont alors plus ou moins intenses et assez courts. Pour un voyage plus long et profond, il faut faire passer la DMT dans le sang par la digestion. Cependant, les enzymes de notre estomac dégrade la molécule. Il faut donc l’associer à une autre plante qui empêche le fonctionnement de ces enzymes.

Le fameux mélange :

  • Chakruna : psychotria viridis, contient l’alcaloide N N-diméthyltryptamine (ou DMT)
  • Ayahuasca : banisteriopsiscaapi, contient des B-carbolines qui empêche la dégradation enzymatique de la DMT

Les lianes d’ayahuasca sont martelées afin d’être réduites en fibres et placées dans une marmite avec des feuilles de chakruna et de l’eau. Le tout est placé sur un feu et mijote pendant plusieurs heures jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’une sorte de mélasse.

19894642_1559835090757084_8473515213971014670_n

Attention : Une semaine avant et après une cérémonie, il est important de suivre un régime alimentaire très strict. Lors de la prise, les enzymes de l’estomac ne filtrant plus les molécules, notre corps n’est pas protégé contre les toxines que nous ingérons. Pas de sucre, de sel, de viande, de friture, d’oignons, de tomates, d’agrumes… Rien d’acide. Surtout pas de drogue ni d’alcool. Les repas sont alors essentiellement composés de riz et de bananes. Le jour de la cérémonie, il est recommandé de ne rien avaler à part de l’eau. Cela permet de moins vomir car oui, l’ayahuasca est aussi synonyme de grand « nettoyage ».

Est-ce une drogue ?

La DMT a un puissant effet hallucinogène. Cependant, la prise d’ayahuasca n’a rien de récréatif. Le but n’est pas de voir de jolies couleurs mais bien de faire un voyage intérieur dans un processus de guérison. C’est une expérience spirituelle profonde qui nécessite une certaine stabilité. On dit que l’ayahuasca te montre ce que tu as besoin de voir même si tu n’en as pas envie. Il faut être prêt à se retrouver face à soi même. L’ayahuasca c’est le nom d’une plante, d’une potion mais aussi d’un esprit qui n’apprécie pas qu’on le prenne à la légère.

Ne pas faire n’importe quoi avec n’importe qui

A Iquitos, il y a un fort tourisme de l’ayahuasca. Dans la ville, des affiches publicitaires ou l’on peut voir des gens en train de vomir dans des sceaux proposant des cérémonies souvent très chères et peu conscientes. La liane est alors coupée sans respect et rarement replantée, provoquant peu à peu sa disparition.

De plus, certains charlatans peu scrupuleux font boire aux participants une boisson qui n’est pas de l’ayahuasca mais provoquera de fortes hallucinations. Certains en profite alors pour voler ou abuser des personnes qui leur on fait confiance.

Pour éviter ces pièges à touristes, mieux vaut prendre le temps de se rapprocher des petites communautés et discuter avec les habitants et les voyageurs.

Il ne faut pas se presser et attendre le bon moment, au bon endroit avec le ou la bon.ne chaman.e. Fais confiance à ton intuition.

19748910_1559801220760471_4540390268315091968_n
Le feu sacré au milieu du Templo Del Sol

Le déroulement d’une cérémonie

Traditionnellement, les cérémonies d’ayahuasca se déroulent la nuit dans un temple, l’obscurité étant propice à l’introspection.

Le ou la chaman.e

Imagine une cérémonie d’ayahuasca comme un grand voyage sur l’océan de l’univers. Le chaman est le capitaine du bateau. C’est un guide et un protecteur. Son rôle est de s’assurer que tout le monde reste à bord. Il a été formé par des chamanes reconnus et il a fait un profond travaille sur lui-même. Il connait les mondes que l’équipage traverse.

L’intention

C’est important de savoir pourquoi on fait les choses. Elle peut être très simple, par exemple « Je veux apprendre à mieux me connaître pour être plus libre ». L’intention est posée avant de boire le premier verre. C’est une ligne directrice à laquelle il ne faut pas non plus s’accrocher à tout prix. Lorsque le voyage commence, le secret c’est le lâcher prise.

19958895_1559795697427690_5752431244472340303_n

Les participants forment un cercle autour du feu sacré et viennent chacun leur tour s’asseoir en face du chaman. Celui-ci leur tend alors un verre contenant un épais liquide brun qui à un goût auquel on ne s’habitue jamais. Lorsque tout le monde, y compris le chaman, a reçu la médecine, le feu est réduit à l’état de braises rougeoyantes.

Le silence méditatif

Une grande partie de la cérémonie se déroule dans le noir et en silence. On demande aux participants d’avoir le moins de contact possible avec leurs voisins pour que tout le monde puisse rester concentré sur son expérience. Il est conseillé d’être le plus longtemps possible en position assise car elle permet de rester dans une attitude active et déterminée, contrairement à la position allongée.

Le chaman ponctue la cérémonies de chants sacrés appelés icaros. Comme les constellations, ce sont des repères. Parfois, les participants sont invités à chanter, à jouer d’un instrument et même à danser.

Chaque cérémonie est intense et unique.

Quand la cérémonie se termine, le feu sacré est ravivé et les effets de la DMT s’estompent peu à peu laissant les explorateurs épuisés mais souvent euphoriques.

Dans les heures qu suivent la cérémonie, il est conseillé de rester dans un lieu calme et d’échanger avec les autres participants.

Le point de départ d’un voyage encore plus grand, celui de toute une vie.

Certes on sort changé de la première rencontre avec celle que l’on appelle la grand-mère de la jungle, mais on aurait tort de croire qu’un voyage suffit à transformer une personne. D’abord parce qu’une séance ne suffit pas à intégrer l’immensité des vérités qui se dévoilent. On ne peut pas connaître et comprendre un monde en une nuit. Lors d’une cérémonie d’ayahuasca, on reçoit des clés, des apprentissages, des réponses, des indices… C’est le début d’un long processus. L’intégration et l’application des informations dépendent de la détermination de chacun.

19756579_1559783397428920_3454171733172399826_n

Qu’as tu pensé de cet article ? Serais tu prêt à entamer ce long processus vers la paix intérieure ?

N’hésite pas à aimer, commenter et partager cet article !

Merci et à bientôt 🙂

Aller plus loin :

Crédit Photo : Simon Morin

6 commentaires

  1. Très bien, pas de prosélytisme ce qui m’inquiétais un peu au départ, article bien complet qui permet de se faire une idée de la pante, la cérémonies et des pièges aussi a touristes !! les liens sont utiles !!

    Mais que penses tu, du coup, de cette personne qui est revenu mais ne voyait plus les problèmes autour d’elle ? est-ce que tu crois que c’est liè à son expérience ?

    Est que tu penses que certaines personnes seraient trop fragiles pour tenter l’expérience ? sans forcément faire référence à ma question ci-dessus

    Besos

    Aimé par 1 personne

    • Merciii 😊

      Je crois qu’elle avait compris qu’il n’y a pas de problème. Elle les voyait autrement. Et ça pour certains regards occidentaux c’est pas normal… Je crois qu’elle avait fait un grand pas sur le chemin de l’équanimité !

      Je pense qu’ layahuasca peut aider à la guérison de problèmes mentaux mais pour ne pas les aggraver il faut plusieurs cérémonies individuelles et un chaman particulier. Beaucoup plus de suivi de la part de quelqu’un qui a l’habitude de se servir de l’ayahuasca pour ce genre de pathologie. Ne surtout pas participer à une cérémonie « commune », ça serait trop dangereux. Je vois un peu la maladie mentale comme une faille d’où peut s’échapper plein de choses et où plein de choses peuvent aussi s’infiltrer. Il faut beaucoup plus d’attention et de protection pour ne pas amplifier cette fragilité !

      J'aime

  2. Merci pour tout ça et les liens. Ce que tu dis des désordres mentaux qu’on pourrait traiter avec cette association de plantes, on l’a aussi dit à propos de la mescaline utilisée par des psychiatres dans les années 50. L’acide lysergique ou LSD a aussi été utilisé par des psychiatres pour aider la thérapie. Un livre à lire de Michaux , l’infini turbulent mais aussi la connaissance par les gouffres.
    Charles Duits est pertinent sur ça. Une autre idée plus intéressante que le tourisme neuneu.
    A noter que le psychiatre se substitue au chaman dans la forme…..mais pas dans le fond. Il ne prend pas le produit mais l’utilise comme une clé.
    Article très 🦉!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s